VC-logo-seul
Legende-sitej.JPG




La pureté du coeur, selon Saint François d'Assise

PetitPrince - Sais-tu, frère Léon, ce qu'est la pureté du cœur ?
- C'est de ne pas avoir de faute à se reprocher, répondit Léon sans hésiter.
- Alors, je comprends ta tristesse. Car on a toujours quelque chose à se reprocher….. Ah, crois-moi, ne te préoccupe pas tant de la pureté de ton âme. Tourne ton regard vers Dieu. Admire-le. Réjouis-toi de ce qu'il est, lui, toute sainteté. Rends-lui grâce à cause de lui-même.

C'est cela, petit frère, avoir le cœur pur. Quand tu es tourné vers Dieu, ne fais pas retour sur toi-même. Ne te demande pas où tu en es avec Dieu. La tristesse de se découvrir pécheur est un sentiment trop humain. Il faut élever ton regard plus haut. L'immensité de Dieu et sa splendeur. Le cœur pur est celui qui ne cesse d'adorer le Seigneur vivant et vrai. Il peut, au milieu de toutes ses misères, vibrer à l'éternelle innocence et à l'éternelle joie de Dieu. Un tel cœur est à la fois dépouillé et comblé.
IL LUI SUFFIT QUE DIEU SOIT DIEU. Dieu devient alors l'azur de son âme.
La sainteté n'est pas un accomplissement de soi, ni une plénitude que l'on se donne.
Elle est d'abord un vide que l'on accepte et que Dieu vient remplir, dans la mesure où l'on s'ouvre à sa plénitude.
Evangéliser un homme, c'est lui dire :
Toi aussi, tu es aimé de Dieu dans le Seigneur Jésus.
Et pas seulement le lui dire, mais le penser réellement et se comporter avec cet homme de telle manière qu'il découvre qu'il y a en lui quelque chose de plus grand que ce qu'il pensait.
C'est cela, lui annoncer la Bonne Nouvelle.
Tu ne peux le faire qu'en lui offrant ton amitié, réelle, désintéressée, faite de confiance et d'estime.

Retour Page précédente